LA LIGNE


Villeurbanne (69) – 2006 / 2007

Maître d’ouvrage : éol (privé).


Objet :  Réhabilitation extension des anciennes usines textiles au coeur de Villeurbanne. Programme comprenant plusieurs départements (centre de remise en forme avce balnéothérapie, centre de formation pour les métiers du sport, professions libérales concernées, halte garderie, restauration).


Superficie : 2 550 m2.


Échelle d’étude : Mission partielle (dépôt PC, phase PRO)


Coût prévisionnel travaux : 3,3 M euros HT.


Équipe : notus mandataire , Bet MATTÉ, BET Babinot, économiste DENIZOU.

Des programmes multiples rassemblés pour former un centre unique et une image emblématique. Des éléments de programmes aux contraintes et  logiques de fonctionnement différentes, parfois contradictoires.


Le bâtiment construit en 1970 présente une architecture assez rigoureuse, dessinée à partir d’une trame constructive régulière de poteau poutre béton.  Assez étroit, le bâtiment est traversant sur 4 niveaux, ouverts généreusement sur l’extérieur.

De l’extérieur jusqu’au centre du bâtiment, un nouveau volume s’invite et se déroule au coeur des espaces de l’ancienne usine. Radicalement souple, ce «volume ruban» continu s’enroule dans les étages, rétablit ou aménage de nouvelles liaisons (escaliers, coursives), redécoupe l’espace et les fonctions pour élaborer de nouveaux univers propres à chaque programme.

Cette forme souple devient alors un élément de signalétique, un nouveau guide dans le bâtiment. Les notions de sol, mur ou plafond s’estompe par le jeu de cette matière enveloppante. Ces ondulations deviennent mobilier dans les espaces d’accueil ou de restauration, espaces cabanes ou support de jeu pour enfants dans la halte garderie, dôme de verre et piscine dans l’espace balnéothérapie.

Face à la nouvelle voie qui desservira le site, ces formes souples s’enlacent pour recomposer la façade du bâtiment, affirmant la nouvelle image du lieu.